À LA BAIE DE BEAUPORT

 

Jean-Luc Lavallée

Le Journal de Québec du 02 février 2009

 

Ayant bon espoir de se voir confier à nouveau la gestion de la Baie de Beauport dans les prochains jours, Patrice Drouin, pdg de Gestev, dit avoir de grands projets pour le lieu que son équipe a apprivoisé en 2008.

 

« On veut l’exploiter : Ça a été un succès, l’an passé… Donc, en 2009, on sera encore mieux préparé avec l’expérience qu’on a acquise » , avance Patrice Drouin, dont l’entreprise a tout de même présenté un déficit malgré une subvention de 500 000 $ accordée par la Ville. Les négociations avec le Port de Québec sont sur le point d’aboutir et, selon lui, une « décision est imminente ».

 

« Il y a tellement de potentiel à la Baie de Beauport, on l’a vu avec le Chemin qui marche. On s’est réservé du temps pour travailler sur différents concepts. On veut y amener un évènement ou deux d’envergure pendant l’été », révèle-t-il, se gardant bien toutefois de dévoiler le moindre secret ou projet qui trotte dans son esprit.

 

Concurrents

 

Un autre groupe composé d’anciens administrateurs bénévoles a offert à la Ville de reprendre la gestion de la Baie de Beauport, que le Port a confié pour la première fois au privé, l’an dernier. Patrice Drouin a l’impression qu’on lui a joué dans le dos. « On voulait travailler avec eux, mais, au lieu de nous proposer des choses, ils sont allés voir la Ville pour essayer de récupérer la gestion du site », arguant que ces gens n’ont « pas été ouverts et transparents avec nous comme on l’a été avec eux ».