BAIE DE BEAUPORT : LA VILLE AURA PLUS D’EXIGENCES

 

Pierre-André Normandin

Le Soleil du 03 mars 2009

 

(Québec) La Ville de Québec formulera davantage d’exigences au Port pour s’assurer que la gestion de la baie de Beauport réponde à ses attentes. Devant les craintes de l’opposition, l’administration Labeaume a accepté de réécrire l’entente avec l’administration portuaire afin que la Ville puisse vérifier comment ses 3 millions $ seront dépensés d’ici 2013.

 

«On s’est aperçu que c’était très général. Il y a une reddition de comptes à améliorer, surtout avec l’argent qu’on va mettre», a reconnu le vice-président du comité exécutif, François Picard. Le maire Régis Labeaume a d’ailleurs récemment rencontré le président du Port, Ross Gaudreault, pour discuter de ces exigences à ajouter à l’entente. Le temps était jugé pressant, l’entente finale avec le Port devrait finalement être présentée dès le prochain conseil, soit le 16 mars.L’administration portuaire pourrait ainsi avoir à remettre un rapport annuel pour indiquer comment les fonds publics sont dépensés. Rappelons que la Ville offrira 600 000 $ par année jusqu’en 2013 au Port pour la gestion du site récréotouristique. Estimant ne pas avoir l’expertise pour cette tâche, ce dernier a lui-même embauché l’entreprise Gestev, firme spécialisée dans l’organisation d’événements comme le Big Air et le Crashed Ice.

 

Encore hier, le maire Labeaume a répété que Québec ne prendrait pas en charge la baie de Beauport. «La plage est sur le site du Port. La Ville n’a pas à tout gérer. Nous, on croit à la sous-traitance», a-t-il indiqué lors du conseil hier soir.