LETTRE ÉDITORIALE

 

QUAND 19 ÉLUS MUNICIPAUX ABDIQUENT LEUR RESPONSABILITÉ

 

Lors de la séance du conseil de ville du 16 février dernier, 19 élus municipaux ont tout simplement abdiqué leur responsabilité d’assurer une saine gestion des finances, en rejetant une proposition du Chef de l’Opposition officielle, Alain Loubier, qui souhaitait voir la Ville de Québec exiger que l’Administration portuaire de Québec procède à un appel d’offres public pour la gestion des opérations et des activités à la Baie de Beauport pour la saison estivale 2009, pour laquelle la Ville de Québec verse une subvention de plus d’un demi-million de dollars.

 

Ainsi, mesdames Louise Lapointe, Denise Tremblay-Blanchette, Ginette Picard-Lavoie et Anne Guérette, et messieurs Paul Shoiry, Steeve Verret, Jean-Marie Laliberté, Marc Simoneau, Jacques Teasdale, Ralph Mercier, Guy Perreault, Patrick Paquet, Gérald Poirier, de même que les membres du comité exécutif (Denise Trudel, Lisette Lepage, Raymond Dion, Richard Côté et François Picard) et le maire Régis Labeaume n’ont pas jugé pertinent de demander à l’Administration portuaire de Québec qu’elle rende des comptes à la Ville de Québec.

 

Aux yeux de ces élus qui préfèrent l’aveuglement volontaire, il ne leur semble pas étrange, ni inquiétant que la Ville de Québec s’apprête, cette année encore, à verser une somme de plus de 500 000 $ à l’Administration portuaire de Québec, sans exiger un droit de regard sur la manière dont ces fonds publics seront gérés.

 

L’attitude de ces 19 élus est franchement déshonorante, alors qu’ils ont été choisis justement pour défendre les intérêts des citoyens et s’assurer que les taxes qu’ils versent chaque année soient gérées de façon rigoureuse et transparente. Honte à vous, mesdames et messieurs ! Nous nous en souviendrons en novembre prochain.

 

Voir rubrique Médias / Extraits vidéos / Conseil Municipal du 16 février 2009

 

Pour la Coopérative de la Baie de Beauport

 

Jean-François Gacougnolle

 

Hélène Mercier